Un bel exemple d’intelligence collective partagée…

Le Vendée Globe !

Parmi les fondamentaux de ce blog, deux expressions reviennent fréquemment pour qualifier le métier de manager des Fonctions transverses : Piloter la transversalité et Savoir relier !

  • La première souligne que notre mission première consiste à d’assurer la coopération entre les différents métiers de l’organisation.
  • La seconde indique combien nous devons nous adapter à la diversité des ressources et des compétences. Il s’agit non seulement de savoir relier les femmes et les hommes au sein de l’entreprise mais également relier l’entreprise à son environnement.

L’exemple du Vendée Globe est à ce sujet édifiant, tel que le démontre l’excellent article écrit le 3 février dernier par Sean Luzi dans la page « Entrepreneur » du Cercle les Echos. L’auteur y décrit parfaitement en quoi « ce défi est avant tout une entreprise » et ce que nous pouvons apprendre d’une telle performance notamment par la maîtrise de 4 types de ressources (financières, techniques, collective et émotionnelle). 

Sur cette dernière ressource (capitale à mes yeux en terme de leadership !), l’auteur nous invite à mieux comprendre le background émotionnel de celles et ceux qui entreprennent en dégageant 3 leçons que nous donnent les skippers du Vendée Globe :

  • Leçon n°1 : Le désir est le moteur de l’action « … Appelez-le passion, envie, motivation… le désir demeure le fondement de toute entreprise … Il faut que vous soyez mus par un fort désir d’accomplissement, que vous ressentiez cette énergie émotionnelle puissante et stimulante… »
  • Leçon n°2 : cultivez la confiance « … C’est ce sentiment qui vous affranchira des doutes et vous permettra de marcher avec entrain hors de votre sphère de commodité, cette fameuse limite virtuelle et totalement subjective qui peut vite devenir un handicap pour qui ne sait pas en repousser les contours… »
  • Leçon n°3 : le plaisir est un produit dopant « … Une démarche entrepreneuriale qui ne reposerait que sur le désir (projection future) sans intégrer la dimension plaisir (ressenti immédiat), serait stérile, car il manquerait là une pièce au moteur… »

En résumé, au-delà des compétences techniques, nous savons qu’il existe aujourd’hui des caractéristiques personnelles qui caractérisent le fait d’être un Dirigeant Leader. La première, c’est la notion de résistance au stress, de capacité à prendre la décision seul dans l’incertitude. Ce que l’on pourrait regrouper comme une valeur de courage et d’intégrité avec les qualités afférentes d’humilité, d’écoute bienveillante et d’empathie…. Des valeurs que nous ont montré les skippers du Vendée Globe !

{lang: 'fr'}
Ce contenu a été publié dans Management & Leadership, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Un bel exemple d’intelligence collective partagée…

  1. Claude dit :

    Merci de nous avoir fait partager ce texte. J’aime bien les 3 leçons !

  2. Daniel dit :

    Le Vendée Globe associé au Management: fallait oser ! Bravo à l’auteur.
    Quant à votre conclusion, « les valeurs de courage et d’intégrité avec les qualités afférentes d’humilité, d’écoute bienveillante et d’empathie…. » elle ouvre la perspective vers ce que vous appelez le « Dirigeant Leader » … un statut pas toujours facile à adopter en ces temps de crise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>